Remèdes de grand-mère contre les cochenilles

Avoir son petit coin vert est le rêve de tous, quoique cela ne soit pas aussi facile qu’il semble. Soit un grand jardin ou juste un petit potager, un entretien quotidien est nécessaire afin de le garder dans de bonnes conditions et le protéger contre toute invasion, dont les cochenilles. Toutefois, l’entretien ne veut pas dire seulement l’utilisation de produits qui se vendent sur le marché. Il est préférable d’opter pour les recettes de grand-mère qui sont plus naturelles.

Définition des cochenilles

Pour pouvoir lutter contre ces envahisseurs et protéger vos plantes, il faut d’abord connaître qu’est-ce c’est et d’où ils proviennent. Les cochenilles sont de petits insectes invasifs, connus sous le nom scientifique de Planococcus citri et attaquent, généralement, les arbres fruités et les plantes ornementales.

Ces espèces colonisent les anfractuosités des feuilles ou des fruits et il en existe deux espèces : les cochenilles farineuses et australiennes. Les australiennes sont des espèces hermaphrodites, qui s’autofertilisent sur les plantes et donc, se propagent plus rapidement que les autres espèces.

Quant aux cochenilles farineuses, ce sont des unisexués, les mâles meurent juste après avoir fécondé les femelles, qui s’installent sous les feuilles ou dans les cavités, car elles aiment le climat chaud et sec. Couvertes d’une mousse blanchâtres, elles insèrent leurs becs dans les fruits ou les feuilles pour aspirer la sève de ces derniers, puis dégagent leurs excrétions qui se développent, à leur tour, en champignons et moisissures.

Article qui pourrait vous intéresser :  Quels sont les avantages d'un détartrant naturel pour WC ?

Comment diagnostiquer l’infection aux cochenilles ?

Il est presque impossible de détecter la présence des cochenilles les premiers temps, mais certains signes peuvent vous indiquer l’infection :

  • feuilles jaunâtres ;
  • vos plantes perdent leurs feuilles, fleurs et fruits ;
  • présence d’un amoncellement mousseux ou cotonneux ;
  • présence d’un liquide visqueux qui couvre les feuilles ;
  • apparition d’une couche de suie venant de la fumagine ;

Il faut savoir que cette maladie est contagieuse ; une fois une des plantes est contaminée, l’infection se propagera rapidement dans toute la végétation.

Les remèdes de grand-mère contre une infection aux cochenilles

Si l’infection est primaire, un simple traitement suffit. Un bout de coton imbibé d’alcool méthylique, est tout ce dont vous avez besoin. Essuyez vos plantes avec et le tour est joué.

Dans le cas des infections plus avancées, certaines astuces bio de grand-mère peuvent servir de remèdes à cette maladie.

Savon noir liquide et alcool à brûler

Cette technique astucieuse est très efficace contre les cochenilles. Pour le faire, mettez dans un litre d’eau, une cuillerée à café de savon noir liquide. Puis, ajoutez une petite cuillère à café d’huile végétale et une autre d’alcool à 90°. Versez le mélange dans un spray et vaporisez quotidiennement.

Traitement à base de bicarbonate de soude

Une recette de grand-mère qui désinfecte les végétaux contaminés en quelques jours. Toujours dans un vaporisateur, mélangez entre 10 et 20 grammes de bicarbonate de soude plus 3 cuillères d’huile, le tout dilué dans un litre d’eau et appliquez chaque jour.

Anti-cochenille avec le vinaigre blanc

Ce remède, facile à préparer, ainsi qu’à appliquer, élimine les cochenilles, et ce, en mélangeant une cuillère de vinaigre blanc et savon liquide dans de l’eau. Vaporisez jusqu’à disparition des cochenilles.

Article qui pourrait vous intéresser :  Comment nettoyer du daim ?

Préparation d’un purin d’ortie

Un engrais naturel et insecticide, cette préparation est tellement efficace contre les parasites et les insectes ravageurs. Il faut hacher grossièrement environ un kilo de purin d’ortie dans un seau ou un bac soit en plastique, sinon en bois, mais surtout pas en métal. Ajoutez 10 litres d’eau et après deux jours, essayez de mélanger. Si des bulles se forment toujours, cela veut dire que la fermentation n’est pas encore complète. Au bout d’une semaine à deux ou moins si le climat est chaud, arrosez les plantes avec.

Faire appel à des prédateurs

Une autre technique, très utilisée pour se débarrasser des cochenilles, est l’utilisation d’autres insectes pour chasser ces ravageurs.

Si vos plantes sont à l’intérieur, pensez à les faire sortir pour attirer les oiseaux et les insectes prédateurs qui raffolent des cochenilles. Sinon, procurez-vous ces insectes, tels que les coccinelles, pour les abriter dans votre jardin.

Plusieurs autres astuces sont utilisées pour protéger votre végétation contre les attaques de ces ravageurs, comme l’utilisation d’eau et citron ou l’installation des pièges dans le jardin qui attirent les mâles pour éviter la fécondation et donc, la propagation.